Catégories
Métiers des ressources humaines Métiers du conseil

Lucile FONTAINE

Consultante Senior – Conviction RH – Paris – Promotion 2015

Portrait réalisé par Clara Bourrigan et Colomba Castro-Desanti – Premières années promotion 2020-2021

Son Parcours

J’ai été à Sciences Po Rennes jusqu’en master 1. Ensuite j’ai fait ma dernière année de master à l’IAE de Paris en management des projets et de l’innovation. J’étais en alternance chez BNP Paribas Cardif. A la fin de mes études, en 2015, je suis partie aux Etats-Unis pendant quelques mois. En 2016, j’ai commencé à travailler comme consultante dans le cabinet de conseil ConvictionsRH en ressources humaines et management. Au début, je n’étais que consultante junior mais maintenant je suis devenue consultante senior. Ma dernière mission a duré 2 ans, c’était chez Axa où j’étais chef de projet d’un programme de formation.”

Son année à l’étranger

Je suis allée à Bogota en Colombie pour mon année à l’étranger, c’était la première année du partenariat entre Sciences Po Rennes et l’université de Bogota. Nous étions dans une fac privée avec des gens assez aisés. Les seuls étrangers de l’université étaient français, donc j’étais obligée de parler avec les Colombiens. Je vivais dans une famille colombienne, ce qui m’a permis de bien m’intégrer dans le pays. La fac était à l’image de la jeunesse dorée colombienne, elle était très chère mais peu représentative de la vérité. Vivre dans une famille colombienne m’a permis de voir ces différences.”

Un fait marquant

J’ai été marquée par les autres étudiants de Sciences Po Rennes. Ils étaient tous très curieux, on pouvait discuter de tout. Les étudiants parlaient de sujets qui les intéressaient vraiment. Je pense avoir autant appris en étant en cours qu’en parlant avec d’autres membres de Sciences Po Rennes. Pour moi, c’est une chose précieuse que l’on ne trouve pas dans toutes les écoles, c’est un challenge intellectuel. Je trouve que Sciences Po Rennes apporte aussi beaucoup de culture générale et apprend aux étudiants à prendre la parole à l’oral. 

Ses attentes

A Sciences po Rennes je cherchais la pluridisciplinarité. Pour le coup je l’ai trouvé puisque j’ai pu découvrir de nouveaux domaines. J’ai également été surprise de découvrir la richesse des interactions avec les étudiants et les professeurs, qui permettent une ouverture sur le monde très intéressante. Par contre, je dirai que Sciences Po Rennes n’était pas assez professionnalisant. Pour moi, la formation était trop théorique, ce n’était pas toujours ancré dans la réalité et dans le monde du travail. J’aurai aimé savoir quel panel de métier s’offraient à moi après Sciences Po Rennes. 

L’avenir de Sciences Po Rennes 

Pour moi, il est nécessaire d’accompagner davantage les élèves dans leur insertion professionnelle, de leur donner plus de visibilité sur les débouchés. Je trouve que l’école passe à côté d’une certaine évolution du monde, par son caractère très académique. Sciences Po Rennes doit rayonner dans tous les secteurs, pas seulement dans le secteur public et l’administration. J’aurai aussi aimé être davantage poussée à faire des stages. Il faudrait les rendre obligatoires, inciter les élèves à en faire dans des domaines variés (administration, entreprise privée) pour découvrir la diversité du marché du travail.

La raison d’être de Sciences Po Rennes 

Je pense que le mot qui définirait  la raison d’être de Sciences Po Rennes est « modernité ». Ce serait bien que ce mot guide les décisions de Sciences Po Rennes, pour permettre aux élèves de s’intégrer dans le monde du travail, dans la société. Je trouve cela dommage, qu’après avoir fait de longues études, à un bon niveau, certains élèves ne trouvent pas leur voie. Le fait d’avoir des études généralistes est très positif, mais cela peut compliquer la prise de décisions.