Catégories
Métiers à l’international Métiers de l'information et de la communication

Capucine DUPONT

Chargée de mission coopération décentralisée et développement territorial – Ambassade de Roumanie – Bucarest – Promotion 2020

Portrait réalisé par Cassandre Samson & Sonia Hautmann – Premières années promotion 2020-2021

Son parcours

Je suis entrée à Sciences Po Rennes après mon bac, et ai suivi la section “politique et société” en deuxième année. Après mon année à l’étranger, j’ai passé mon M1 dans le master MUGIR et mon M2 à Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Cette année de M2 “Relations Internationales et Action à l’étranger” se faisant en alternance, j’ai pu travailler au Ministère des affaires étrangères et européennes au service du développement durable. Cette expérience m’a permis de mettre le pied dans un univers professionnel nouveau, et j’ai par la suite postulé pour un volontariat international en administration (VIA). J’ai donc obtenu le poste de chargé de mission coopération décentralisée et développement territorial à l’ambassade de Roumanie auquel je travaille actuellement.

Son année à l’étranger

J’ai réalisé une année mixte à l’étranger, avec un semestre de stage au Cambodge, où j’ai accompagné les femmes dans le développement de leur propre entreprise, et un semestre dans une université étrangère, à Cracovie en Pologne. 

Ces deux expériences différentes m’ont beaucoup apportées, j’y ai découvert une autre manière d’enseigner, fondée sur davantage de lectures  et d’essais ou d’études à rendre, et cela m’a aussi permis de rencontrer de nombreux étudiants étrangers, essentiellement européens. Le stage m’a aidé dans mes choix d’études et a orienté mon choix de Master, il m’a donc lui aussi beaucoup apporté. 

Un fait marquant

Lors de mon cursus à Sciences Po Rennes, j’ai particulièrement apprécié la vie associative, étant moi-même membre du BDA (Bureau des arts), qui m’a permis de forger des amitiés solides, et de m’enrichir personnellement. Dans ce sens, le weekend d’intégration de première année a été particulièrement décisif. Nous nous sommes tous retrouvés pour camper ensemble, et apprendre à nous connaître à travers des activités sportives, ou bien des fêtes. C’est là que j’ai rencontré mon noyau dur d’amis, qui m’a ensuite accompagné lors de toute ma scolarité à Sciences Po Rennes, et encore aujourd’hui.

Ses attentes

La pluridisciplinarité du cursus de Sciences Po Rennes m’a permis de disposer de temps pour élaborer mon projet professionnel, alors que je ne savais pas encore vers quelles perspectives d’avenir me diriger. Sortant d’un bac scientifique, je voulais découvrir de nouvelles matières, élargir mon horizon et gagner en ouverture d’esprit.

Pendant ma scolarité à Sciences Po Rennes, j’aurais aimé recevoir des cours plus pratiques, plus professionnalisants. En effet, bien que certains cours soient en petits groupes, l’aspect théorique était dominant. J’aurais sans doute apprécié des formats d’enseignement plus variés.

L’avenir de Sciences Po Rennes 

Au cours des 30 prochaines années, j’espère tout simplement trouver 30 promos aussi belles que les 30 précédentes. J’espère aussi que l’école réussira à trouver un équilibre pour continuer à se développer tout en gardant la qualité des relations entre élèves et communauté enseignante.

La raison d’être de Sciences Po Rennes

Je choisirais “Tendre vers davantage de diversité”. A la fois une diversité dans l’enseignement et les cours, qui pourraient ainsi être plus adaptés aux différents profils des étudiants, mais aussi une diversité de milieux chez les étudiants qui entrent à Sciences Po Rennes, car l’établissement a beaucoup à gagner à intégrer cette diversité. La diversité, que l’on retrouve dans l’accueil d’étudiants internationaux et la riche vie associative de l’établissement, fait la force de Sciences Po Rennes.